galerie VALERIEBRULEV  artiste La Rochelle

.

Il y a dans ce dessin un je-ne-sais-quoi des deux infinis. Le grand et le petit.

Que voit-on ?

Tantôt un grain minuscule comme il y en tant en suspension dans l'atmosphère. Ce grain pèse si peu. L'atmosphère toute entière pèse si peu au regard de la planète, mais elle transporte vite et elle bouleverse les paysages.

Tantôt un objet céleste filant dans l'espace, en transit devant un autre objet plus lumineux. Son passage ne change rien ou si peu au réglage du monde. Un sentiment cosmique nous gagne, à l'image du sentiment océanique du 20ème siècle. A chaque siècle, ses images.

Grand ou petit, ce corps noir a la couleur de l'infini.

Ito Naga 
En juin 2021






Le noir et le blanc face au silence.
Les pieds au-dessus du vide et du plein, je suis les chemins dessinés  par l’empreinte de l’artiste dans la poussière du bois calciné.
Griffée, frottée, caressée, rayée, la feuille accueille.       
La matière est sculptée. Formes et volumes apparaissent, disparaissent…
Le noir, déchiré de blanc, le blanc, paré de noir.
À la frontière du réel, le voyage m’ aspire.
Poétique, sensible, l’horizon perce le papier, ouvre une perspective.
C’est une chute abyssale, une chute intérieure. Mais dans l’obscurité totale, le fusain gonfle et creuse les nuances. Il forme une onde qui semble guidée par une énergie vivante, autonome.
Le noir est plein. Création.
Contre toute théorie physique, il fait briller sa robe d’éclats de couleurs. Tantôt velours, brume, minéral, prairie, il passe par différents états tout au long du travail.
Il se met à vibrer au contact du papier.
De l’artiste au charbon, la sève circule et fait son œuvre...

Amandine Bac
La Rochelle, le 9 février 2021

VALERIEBRULEV 

dessins originaux

fusain, graphite et pierre noire

valerie brulev artiste à la Rochelle
 art | dessin contemporain | fusain | charcoal | dessin contemporain | contemporary drawing